L'ASBL HARPEGIO est née de la rencontre de trois harpistes, Vinciane DEGROOTE, Agnès PEYTOUR et Primor SLUCHIN, qui partagent la même passion de la musique et de leur instrument.

Désireuses de  promouvoir la harpe le plus largement possible, et fortes de leurs expériences personnelles elles enseignent en région wallonne, flamande et bruxelloise et ont créé le premier Concours National pour jeunes harpistes, de niveau "académie".

En partenariat avec le MIM (Musée des Instruments de Musique), plusieurs projets ont vu le jour tels que la masterclass du pédagogue et compositeur Bernard ANDRES en avril 2011.

 

 


 

Comité

Agnès Peytour

C'est à l'âge de sept ans qu'Agnès PEYTOUR -née en 1977- débute l'étude de la harpe au Conservatoire de Région de Nice où elle obtient à l'unanimité les premiers prix de harpe, de formation musicale et de musique de chambre. Puis elle entre au Koninklijk Conservatorium van Brussel, dans la classe de Susanna MILDONIAN. Son cursus universitaire est couronné en 2001 par l'attribution du Master de Musique qui comprend le diplôme supérieur de harpe délivré avec grande distinction.

En 1994, elle reçoit le premier prix du concours Dans le sillage de Lily Laskine, puis en 1995, le premier prix du concours Les Jeunes Artistes de la Côte d'Azur. En 2002, elle se classe demi-finaliste du Concours International de harpe Arpista Ludovico, à Madrid.

Elle a joué au sein de différents orchestres et a donné de nombreux récitals. Elle a également participé à de nombreux festivals en France, en Belgique et au Luxembourg. Parallèlement à sa carrière de soliste, elle a crée avec Primor SLUCHIN, le Duo Néféli avec lequel elle se produit. Titulaire du diplôme de pédagogie, elle enseigne la harpe à l'Ecole Européenne de Bruxelles.

 

Primor Sluchin

Née en 1977, Primor SLUCHIN a bénéficié très jeune d'une éducation musicale placée sous le signe de l'éclectisme.

En juin 2001, un premier prix de harpe décerné à l'unanimité, couronne quatre années d'études au Conservatoire National Supérieur de Paris, dans la classe d'Isabelle MORETTI. Elle se perfectionne au Conservatoire de Région de Paris et à Berlin où elle rejoint l'Orchestre Philharmonique.

Demi-finaliste du Concours International d'Israël en 2000, elle remporte le premier prix du Concours International de l'UFAM ainsi que celui du Concours de Musique de chambre d'Arles. Elle est aussi lauréate du Concours International Martine Géliot.

Depuis 2003, elle occupe le poste de harpe solo à l'Opéra Royal de Wallonie. Diplômée en pédagogie, elle enseigne la harpe à l'Académie de Waremme. Par ailleurs, elle donne des récitals et des concerts de musique de chambre. Elle se produit au sein du Duo Néféli qu'elle a crée avec Agnès PEYTOUR.
 

Annelies Boodts

Après cinq ans d’études de flûte traversière, Annelies Boodts entame, à l’âge de treize ans, ses études de harpe dans la classe d’Annemie Neuhard. Très vite, elle commençe à se produire comme harpiste avec de nombreux orchestres de jeunes dont La Jeune Philharmonie et L’Orchestre National des Jeunes des Pays-Bas.

Elle suit les masterclasses de Marie-Claire Jamet, d’Isabelle Moretti, de Suzanna Mildonian et de Sarah O’Brien. Après avoir gagné, en 1997, le “Concours International de Harpe Félix Godefroid” à Namur, elle remporte, l’année suivante, le Deuxième Prix du “Concours UFAM” à Paris.

Annelies Boodts est fort sollicitée par divers ensembles et orchestres, parmi lesquels l'Ensemble Spectra, Champ d’Action, het Collectief, deFilharmonie, le Brussels Philharmonic et l’Opéra Flamand, le Symfonie orkest van Vlaanderen, le Sinfonieorchester Aachen...  Depuis 2006, elle remplit la fonction de harpiste solo à l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège.

Elle est professeur de harpe aux Académies de Musique de Lokeren et de Deinze.